Conseil finance

Les bonnes tactiques pour payer moins d'impôts

Si un particulier décide de se lancer dans un projet d’investissement quelconque dans le seul but de bénéficier d’une défiscalisation, alors la rentabilité ne l’est pas du tout. Cela, des simulations impots 2016 le démontrent très bien. Mais, la facture qui ne cesse pas de grimper des impôts sur le revenu, pousse à succomber aux charmes de la défiscalisation. La dernière facture des impôts sur le revenu, a affolé plus d‘un contribuable. La plupart se sont donc de plus en plus tentés par l’investissement dans des produits dont la rentabilité alléchante promise, pourrait ne pas être assurée. Ce qui revient à se demander sur quel domaine devrait-on jouer pour assurer la jouissance de la fameuse défiscalisation tant recherchée.

Les astuces permettant d’accéder à une certaine défiscalisation

En jouant sur la déductibilité du revenu imposable, il est possible de jouir d’une défiscalisation assez intéressante. En effet, les montants déductibles ne sont pas soumis au plafonnement des niches fiscales qui est aujourd’hui, fixé à 10 000 euros. Cette méthode est surtout favorable aux personnes possédant une tranche d’imposition assez élevée. C’est sur ce principe que fonctionne le produit d’épargne retraite. C’est pourquoi, la loi sapin 2 a introduit une nouvelle permission permettant aux particuliers peu imposés de prétendre à une perception en capital de leur dû qu’en rente viagère.

Une solution permettant un certain dégrèvement des impôts, consiste à rassembler les crédits et / ou les réductions d’impôts. Les sommes engagées déclarées pourront ici, être déduites de la tranche imposable de ses revenus. Toutefois, cet effet est plafonné globalement à 10 000 euros.

Il faut aussi retenir un point important, mais auprès duquel, on passe souvent à côté. Le crédit et la réduction d’impôt ne sont pas des faits similaires. Dans le cas d’un prêt, si la valeur de l’impôt dû par le contribuable, n’excède pas l’avantage fiscal dont il jouit, alors ce dernier pourra demander à ce que le fisc le rembourse. Dans le deuxième cas qui est la réduction d’impôt, le contribuable perd tout bonnement son avantage fiscal. Ce qui fait qu’il faut bien se préparer voire se faire conseiller avant de se lancer dans une telle entreprise.

A lire aussi sur Conseil finance

  1. 23 Janv. 2015La loi Girardin Industriel pour inciter les contribuables à investir562 hits
  2. 13 Sept. 2014Ce que change la loi Pinel pour les baux commerciaux1555 hits