Conseil finance

Epargne retraite : gare aux sirènes de la défiscalisation du PERP

Le Perp ou plan d’épargne retraite populaire est aujourd’hui, présenté comme la solution miracle. Cette pratique permettrait de diminuer ses impôts d’une façon conséquente. Ces effets ont par ailleurs, été observés par de nombreux investisseurs sur le secteur de l’immobilier cote basque. Toutefois, est-ce la raison qui peut pousser à opter pour ce plan ?

Se laisser séduire ou non par le perp ?

Certes, le perp promet une rentabilité plus qu’intéressante, toutefois, avant de se lancer dans n’importe quel sujet, il faut s’assurer de l’avoir bien étudié sous tous ses angles. L’avantage fiscal accessible via le perp, est d’ailleurs, des plus tentants. En effet, les investisseurs suivant le perp, peuvent retrancher les versements effectués de leur revenu annuel. Ces versements sont toutefois, soumis à un plafonnement évalué à 10 % des revenus professionnels qu’il encense chaque année. Il faut se souvenir toutefois que l’investisseur peut utiliser le reste d plafond non utilisé de celui des trois dernières années précédant l’année en cours. Pour les couples mariés ou pacsés, chaque conjoint peut utiliser le reste du plafond non utilisé de son conjoint. De plus, on sait aussi que l’économie d’impôt réalisée par la déduction des versements sur le revenu annuel, échappe au plafonnement global des avantages fiscaux. Cela peut représenter un atout certain pour les contribuables fortement imposés.

L’économie d’impôt réalisée n’est profitable que dans le cas où l’imposition appliquée est élevée. Il faut aussi noter que les rentes perçues lors de la sorte du perp, sont soumises à l’imposition au même titre que la retraite. Ce qui fait que plus une personne est faiblement imposée, plus la valeur nette de ses rentes, est faible. D’ailleurs, le taux d’imposition va aussi diminuer avec l’entrée à la retraite. Un fait devra aussi être retenu lors de la souscription d’un PERP. En effet, en souscrivant un tel contrat, l’épargnant va aliéner ses prérogatives sauf quelques cas bien spécifiés par la loi. Le fait qu’il soit limité est aussi une contrainte pour sa souscription. En effet, on rappelle que la perception de rente ne peut se faire qu’à l’entrée à la retraite.

A lire aussi sur Conseil finance

  1. 23 Janv. 2015La loi Girardin Industriel pour inciter les contribuables à investir816 hits