Conseil finance
- 8 hits -

Comment simuler le montant des mes impôts avec le prélèvement à la source ?

Le prélèvement à la source s’accompagne de nombreux changements, non pas au niveau du calcul de l’impôt proprement dit, mais plutôt en ce qui concerne les dispositions relatives à la ponction à la source. Pour cela, il est conseillé de réaliser une simulation de l’impôt, et ce, pour les raisons que nous allons détailler dans cet article.

C’est un collecteur intermédiaire qui retiendra votre impôt à la source, et non plus l’administration fiscale. Il est donc avisé de toujours anticiper le montant qu’il va prélever de vos revenus, et de vérifier qu’aucune erreur de calcul ne s’est glissée dans le montant prélevé. L’utilisation de l’outil de simulation a aussi pour avantage de vérifier que les réductions d’impôts ont été correctement prises en compte. Le collecteur est votre employeur, si vous êtes un salarié, ou la caisse de retraite, si vous êtes un pensionnaire ou un retraité. Si en revanche vous percevez des revenus issus de votre propre entreprise (par exemple si vous exercez une profession libérale, ou si vous êtes un travailleur non-salarié), l’administration fiscale puise directement une partie de votre impôt sur votre compte bancaire à titre d’acompte. Vous vous acquitterez alors du reliquat auprès de cette dernière, tous les mois.

Par ailleurs, votre situation familiale peut évoluer au fil du temps. Mariage, naissance, arrivée d’une personne à charge au sein de votre foyer fiscal (par exemple un senior dépendant ou une personne à mobilité réduite). Il peut aussi s’agir d’un divorce, ou du décès de votre conjoint. La modification de votre statut familial va entraîner une rectification de votre quotient familial. Votre conjoint et vous comptez une part chacun dans le calcul de votre quotient familial, tandis que les personnes à charge vont compter une demi-part chacune. Cette modification est immédiatement prise en compte sur le mois concerné, par rapport au montant qui sera prélevé de vos revenus.

En troisième lieu, il peut aussi y avoir une évolution par rapport à votre situation professionnelle. Une augmentation de salaire, une cessation de vos activités, un licenciement ou une démission entraînant un chômage. Ou alors vous pouvez passer du statut de salarié à celui de retraité. Cette modification de votre situation professionnelle entraînera par conséquent un changement au niveau du calcul de vos impôts.

D’où la nécessité de l’utilisation de l’outil de simulation.

Notez que des taux à la source seront applicables dès le 1er janvier 2019. C’est à partir de votre propre taux que s’effectuera la retenue à la source par votre collecteur. Trois taux sont proposés : le taux neutre, le taux personnalisé, le taux individualisé. Pour des détails approfondis sur tout ce qui touche le prélèvement à la source et les impôts, rendez-vous sur defiscalisezmoi.com.

L’outil de simulation est entièrement libre d’accès, il prend la forme d’un formulaire électronique qui est préalablement programmé, suivant les dispositions de la loi de finances en vigueur. L’utilisateur n’a plus qu’à introduire les informations relatives à sa situation familiale et financière, aux frais et charges à déduire, ainsi qu’aux autres produits d’investissement donnant lieu à une éventuelle défiscalisation.

En ce qui concerne la déclaration d’impôt, elle doit obligatoirement se faire en ligne également à compter de 2019. Les foyers qui n’ont cependant pas accès à internet peuvent néanmoins continuer à déclarer leur impôt sur papier.

Rappelons que l’année 2018 est une année blanche du point de vue fiscal, mais que tous les impôts qui y sont rattachés doivent toujours être déclarés. Si cette déclaration n’est pas faite, les réductions ou les crédits d’impôts ne seront pas octroyés au contribuable. Même si les impôts de l’année 2018 sont gommés, les avantages fiscaux demeurent toujours en vigueur.