Conseil finance
- 159 hits -

Vins et grands crus : la demande mondiale augmente et renforce la rareté

Le marché du vin est aujourd’hui devenu mondial, il n’est plus réservé aux amateurs de grands crus en Europe et aux États-Unis. Les grands crus du bordelais en particulier sont les plus demandés. Or, leur production est limitée, et l’on assiste à la rareté du produit qualifié alors d’or rouge.

Une forte demande en grands crus classés

C’est la demande mondiale qui est en hausse :

  • En 2012, l’exportation des grands crus de Bordeaux dans les Emirats s’élève à 100 millions d’euros, contre 10 millions d’euros en 2002. Ceci en raison de la demande croissante exprimée par les tables haut de gamme de Dubaï et d’Abu Dhabi.
  • Les échanges mondiaux ont enregistré un volume record d’une valeur de près de 30 milliards d’euros, avec une place prépondérante pour la France.
  • Après les États-Unis et l’Angleterre, la Chine devient également aujourd’hui un des plus grands consommateurs de vin, positionné à la 3ème place du marché mondial du vin, avec une hausse de 16% de l’importation en grands crus de Bordeaux.

Par ailleurs, on enregistre une certaine stagnation de la production mondiale. Plus d’informations sur le blog.

Les conséquences

En raison de leur rareté, ces vins à production limitée vont se vendre encore plus cher et devenir de plus en plus introuvables sur le marché. De même, le millésime influence le prix de la bouteille, avec une augmentation d’environ 5% du prix par année de vieillissement. Les possibilités pour l’investisseur de réaliser de la plus-value est donc envisageable, bien que pas toujours garantie en raison de l’extrême volatilité du cours du produit.

Cette rareté conduit alors les amateurs de grands crus à se lancer dans l’investissement en or rouge. La rentabilité étant satisfaisante avec toutefois l’existence des risques de perte en capital, certains gestionnaires de caves proposent des services dits clé en main. Ceux-ci proposent de gérer la cave de l’investisseur, dont les avantages sont entre autres la mutualisation des risques, sa parfaite connaissance du marché vinicole, la possibilité de sortie en plus-value à la fin de la durée de l’investissement, ou de consommation plaisir à tout moment.